Kinshasa - RD Congo - lundi, 10 décembre 2018 -
Ministère des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction
ban13.jpg
  • Actualités

Principe de la méthode «Genis»

Avec l’exécution des travaux de réhabilitation et d’entretien de la route Kasomeno-Kambu, la République Démocratique du Congo expérimente pour la première fois les contrats de Gestion de l’Entretien routier par Niveau de Service (Genis). En quoi consiste cette nouvelle approche? En réponse à cette question, M. Billy Tshibambe, Chef de Section Routes à la Cellule Infrastructures a précisé ce qui suit: « Dans l’approche Genis, contrairement aux marchés classiques, les entreprises sont rémunérées, non sur base des quantités de travaux exécutés, mais sur base des résultats matérialisés par la qualité de la route, c’est-à-dire par rapport au respect des niveaux de services offerts par la route sous leur gestion. Donc, le paiement mensuel convenu pour les travaux et les services d’entretien est effectué en faveur de l’entrepreneur s’il s’est conformé, au cours du mois pour lequel le paiement doit être effectué, aux obligations de niveaux de service convenus sur le réseau routier».

Un aspect fondamental de la Méthode Génis est que l’entrepreneur est sélectionné sur base de sa capacité technique, managériale et financière nécessaire pour assurer l’exécution des travaux et la gestion de la route. Dans tous les cas, l’entrepreneur a la charge de concevoir et d’accomplir les travaux, les services et les actions qu’il juge nécessaires afin d’atteindre et de maintenir les Niveaux de service indiqués dans le marché. Dans ce type de marchés, le rôle qui incombe au secteur privé s’amplifie et passe de la simple exécution de travaux à la gestion et la préservation des investissements routiers.

Webmapping

Prospectus

Error: No articles to display

Lettre d'information

Nos Partenaires

Visiteurs

474364
Aujourd'hui
69
Nous suivre sur
Copyright © 2018 Cellule Infrastructures - Tous droits réservés.