Kinshasa - RD Congo - lundi, 10 décembre 2018 -
Ministère des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction
1.jpg
  • Actualités

Achèvement du tronçon Kisangani - Buta

Buta est relié à Kisangani

Après plus d’une décennie de désenclavement, la ville de Buta, chef-lieu du district du Bas-Uélé, est de nouveau reliée au chef-lieu de la Province Orientale, Kisangani. Désormais, il est possible d’effectuer le parcours, soit 324 Km, aller et retour, en une journée, comme l’a fait le Ministre de l’ATUH-ITPR à la fin dus mois de mars 2013.

Le désenclavement de Buta est une bonne nouvelle. D’abord pour la population de Buta et les autorités provinciales de la Province Orientale et, ensuite, pour le projet Pro-Routes lui-même qui exécute les travaux de réouverture de la RN 4, sur l’axe Kisangani -Banalia-Buta-Dulia. En effet, l’enjeu était de taille, aussi bien sur le plan politique que socioéconomique. Après le désenclavement de Banalia (PK 123) en janvier 2011, suivi de la réhabilitation et de la remise en service du bac assurant la traversée de la rivière Aruwimi à Banalia, les yeux étaient tournées vers Buta. A cause de nombreuses difficultés liées à la forte pluviométrie dans la contrée, le programme de travail de la brigade Pro-Routes de l’Office des Routes a été fortement perturbé. Il a fallu, lors de la mission de supervision du projet Pro-Routes de novembre 2012, prendre toutes les dispositions pour que Buta soit atteint et complétement désenclavé au cours du premier trimestre 2013. Pari tenu. Toutefois, l’exécution des travaux sur les derniers 25 Km a été extrêmement difficile à cause de la présence de nombreux bourbiers. Outre les travaux routiers, Pro-Routes a entrepris la réhabilitation des ponts sur l’axe Banalia-Buta, notamment celui de Yeme au PK 309. Le pont de Rubi, à l’intérieur de la ville de Buta, sera bientôt réhabilité avec des éléments provenant du pont effondré d’Epulu.

Redémarrage économique pour le district du Bas-Uélé

Avec la reprise du trafic automobile, la réouverture de la route Kisangani-Buta offre des perspectives de redémarrage socioéconomique pour l’ensemble du district du Bas-Uélé et au-delà. Jadis, Buta était un centre économique et commercial rayonnant situé sur l’axe ferroviaire des Chemins de fer des Uélé, qui reliait Mungbere dans le District du Haut-Uélé au port de Bumba dans la province de l’Equateur. La ville a perdu de son lustre suite à la faillite de la compagnie du Chemin de Fer des Uélé et surtout à la dégradation de la route Kisangani-Buta, avec pour conséquence l’enclavement de tout le district du Bas-Uélé. Une perspective nouvelle s’ouvre donc pour le district avec la reprise du trafic automobile sur la route Kisangani-Buta. Déjà, le coût de transport sur l’axe, qui était de 100 USD avant les travaux (à moto) est tombé à 20 USD. Le trajet s’effectue aujourd’hui en 6 heures alors qu’avant les travaux et durant deux décennies, il fallait deux à trois semaines de voyage aux «transporteurs» à bicyclettes. Sur le marché à Buta, on assiste aussi à une baisse très sensible des prix des produits agricoles et manufacturés. Le sac de ciment qui se vendait à 60 USD jusqu’au début de cette année s’écoule maintenant à 25 USD. Pour reprendre un étalon de référence qui est familier à tout le monde, la bouteille de bière «Primus» s’écoule à présent à Buta à 1700 FC, contre 3500 FC avant la réouverture de la route.

Dulia: prochain objectif

Situé à 395 Km de Kisangani, Dulia est la prochaine étape dans la visière de la brigade Pro-Routes de l’Office des Routes après Buta. C’est le carrefour qui ouvre la voie vers la cité de Bondo sur la RN 4 et sur la RN 6 vers Aketi, où le projet Pro-Routes prévoit la réhabilitation du bac pour la traversée de la rivière Itimbiri. A fin mars, les travaux en direction de Dulia étaient à 24 Km au-delà de la ville Buta.

Webmapping

Prospectus

Error: No articles to display

Lettre d'information

Nos Partenaires

Visiteurs

474387
Aujourd'hui
92
Nous suivre sur
Copyright © 2018 Cellule Infrastructures - Tous droits réservés.