Kinshasa - RD Congo - mardi, 26 septembre 2017 -
Ministère des Infrastructures et Travaux Publics
3.jpg
  • Actualités

Nouveau contrat de travaux sur la route Akula-Gemena-Zongo

Suite  à la mise en demeure adressée  à l’entreprise le 14 janvier 2015 et devant les constats contradictoires de carence de mesures exigées, la Cellule Infrastructures a décidé, en accord avec le Maître d’Ouvrage, de résilier le contrat de l’entreprise tchèque PKHORSIA  dans le  cadre des Travaux de réhabilitation et d’aménagement des routes nationales RN6 et RN23, tronçon Akula-Gemena-Libenge-Zongo (385 Km). La décision a été notifiée à l’entreprise le 8 octobre 2015. Du 17 au 22 octobre 2015, une visite de chantier a été organisée pour procéder aux constats d’ouvrages et parties d’ouvrages exécutés, à l’inventaire des matériaux approvisionnés ainsi qu’à l’inventaire descriptif du matériel et des installations du chantier.  Devant l’urgence et en accord avec la Banque mondiale, un contrat de travaux a été négocié avec l’entreprise chinoise SZTC et notifié provisoirement le 24 décembre 2015.

Cette entreprise a travaillé sur la RN4 dans l’ex-Province Orientale. Conscient des attentes des populations de la province de l’Oubangui et de l’importance que le Gouvernement accorde à la réhabilitation de la route Akula-Gemena-Libenge-Zongo (385 Km), le Ministre des Infrastructures et Travaux Publics a écrit  personnellement, le 30 décembre 2015,  au Commissaire Spécial de la province de l’Ubangui pour lui annoncer la mise en place du nouveau contrat. Il était plus que temps!

La route Akula-Gemena-Libenge-Zongo est prise en charge par le projet Pro-Routes.  Au  terme d’une procédure d’appel d’offres international, un premier contrat  de travaux avait été conclu le 10 décembre 2012 avec  l’entreprise  chinoise CFHEC. Ce  contrat a été résilié le 27 octobre 2013, à la demande de la Banque mondiale pour inéligibilité de l’entreprise. Un deuxième contrat de travaux fut signé   le13 mars 2014  avec l’entreprise qui venait en deuxième position,  l’entreprise tchèque PKHORSIA, pour une durée de 27 mois  dont quatre de mobilisation.

A la fin du mois de décembre 2014, les premiers travaux n’étaient guère avancés. La mobilisation du personnel et du matériel n’était que partielle. Une mise en demeure a été adressée à l’entreprise au mois de janvier 2014. Elle est restée sans suite et sans résultat. Convaincue que l’entreprise n’était plus en mesure d’exécuter son contrat et pour ne pas compromettre les travaux  sur la route, la Cellule Infrastructures a  résililié le contrat le 8 octobre 2015 et obtenu l’accord de la Bm pour la négociation d’une entente directe avec l’entreprise SZTC. Les premiers engins sont annoncés fin janvier 2016 à Gemena.

B.M.S.

Nos Partenaires

Visiteurs

249118
Aujourd'hui
470
Nous suivre sur
Copyright © 2017 Cellule Infrastructures - Tous droits réservés.