Kinshasa - RD Congo - samedi, 20 octobre 2018 -
Ministère des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction
ban11.jpg
  • Actualités

Regard sur un Partenaire. Le Fonds National d’Entretien Routier

Fonds National d’Entretien Routier
Fonds National d’Entretien Routier

Depuis 2009, la République Démocratique du Congo s’est doté d’un fonds d’entretien routier de deuxième génération sous le statut d’un établissement public à caractère administratif et commercial dénommé Fonds National d’Entretien Routier, en sigle FONER. Cette institution a pour mission de collecter et d’administrer les ressources nécessaires au financement des dépenses liées à l’entretien et à la protection du patrimoine routier national. Au-delà des espoirs suscités par la mise en place de cet outil, il faut convenir que le défi à relever est énorme, au regard de l’immensité du réseau routier et de son état de dégradation très avancé et généralisé. Le réseau routier d’intérêt général, à titre indicatif, a une longueur de 58.129 Km! Il s’agit, donc, non seulement de trouver des mécanismes efficaces de mobilisation des ressources nécessaires à l’entretien , mais aussi de mettre en place des outils de travail, des procédures et des repères techniques qui puissent permettre une gestion efficace et efficiente des programmes d’entretien routier par tous les acteurs concernés.

Solution pérenne salué par les partenaires

Pour l’Etat congolais confronté depuis plusieurs décennies à des restrictions budgétaires, la création du Fonds National d’Entretien Routier est une solution pérenne permettant de garantir le financement de l’entretien du réseau routier national, fortement dégradé. C’est aussi une réponse aux préoccupations maintes fois exprimées par de nombreux partenaires au développement, techniques et financiers, qui appuient les efforts du Gouvernement dans la réhabilitation des infrastructures routières. Avec le Fonds, il est possible de briser le cercle vicieux des financements à répétition sur les mêmes routes, dégradées aussitôt réhabilitées à cause du manque de ressources nécessaires à l’entretien. D’où l’intérêt constant que portent à l’endroit du FONER les partenaires, bilatéraux et multilatéraux, qui investissent dans le secteur routier.

Fonds National d’Entretien Routier
Fonds National d’Entretien Routier

Pour la Banque mondiale et la Coopération britannique, principaux bailleurs de fonds du projet Pro-Routes, l’intérêt s’explique par deux raisons particulières. Primo, la mise en place d’un fonds d’entretien routier était une des conditionnalités à remplir par l’Etat congolais pour la mise en œuvre du projet Pro-Routes. Secundo, le FONER apporte la contribution du Gouvernement, soit 15,9 millions USD (dont 2.474.000 USD décaissés à fin mars 2013), au financent de l’Opération de Gestion de l’Entretien Routier par Niveau de Service (GENIS) sur la route Kisangani-Beni (741 Km) dans le cadre du projet Pro-Routes. C’est ce qui explique qu’à l’occasion de chaque mission de supervision du projet, la mission prévoit des séances de travail avec la Direction Générale du FONER. Question de s’assurer que le dispositif mis en place fonctionne conformément aux normes en vigueur.

Webmapping

Prospectus

Error: No articles to display

Lettre d'information

Nos Partenaires

Visiteurs

457582
Aujourd'hui
131
Nous suivre sur
Copyright © 2018 Cellule Infrastructures - Tous droits réservés.